Ecrire sur le web: Trucs et astuces

IMAG1004Chaque média a ses spécificités rédactionnelles. Comme pour la presse papier a ses différents formats, la presse digitale a ses propres formes rédactionnelles. Un article de blog ne s’écrit pas comme un statut ou un compte-rendu.
Comment écrire un texte adapté à Internet? Quelles sont les règles de base à observer? Comment dois-je structurer mon billet? Comment ne pas faire fuir l’internaute?

Quelques astuces pour écrire un article sur un blog.

Clarté, structure , pas de secrets entre-nous !

L’internaute est un consommateur express et exigeant. Il ne passe que très peu de temps sur un même article ; la plupart des visiteurs sur le net gambergent ou sont pressés. Il y a donc un intérêt tout particulier à structurer son texte de manière lisible, c’est une chose, mais aussi à le mettre en forme pour mettre en avant les différentes idées brossées par votre billet.
L’utilisation de titres de niveaux différents (titre, sous-titres, sous-sous-titres, paragraphes, …) permet à votre lecteur de balayer rapidement la page pour déterminer si oui ou non il y trouvera l’information qu’il cherche.
Les différents types de « blocs » de textes sont à utiliser de manière sémantique et utile. Pas la peine de mettre des sous-titres à profusion juste pour le geste. Chaque élément a son rôle à jouer dans la composition.

Le titre principal :

Il doit faire maximum 70 caractères pour être correctement référencé par Google. Il qualifie de manière explicite le contenu de votre article. Il représente la valeur « mot-clé » la plus forte pour le référencement de votre article.

L’accroche (ou chapeau, header ou encore en-tête) :

Elle résume de manière claire et simple votre article.
Elle doit faire au maximum 156 caractères. Elle constituera le texte de présentation de votre page dans les résultats google. Il s’agit donc de le soigner et de l’optimiser pour le légendaire moteur de recherche.
L’accroche doit contenir, de préférence au début, le mot-clé principal de l’article pour améliorer la lisibilité de l’article et son référencement.

Les sous-titres (h2, h3, …)  :

Courts et accrocheurs, ils aèrent le texte et donnent des prises visuelles pour naviguer et se situer dans le texte. Ils sont composés des mots-clé amorçant chaque paragraphe.
Au delà de leur utilisation esthétique et visuelle, ils permettent de structurer le texte, et, lors du « scan » de la page par l’utilisateur à sa première lecture de décoder le squelette de l’article et de trouver l’information utile.

Les blocs de texte/paragraphes :

Composés de quelques lignes seulement, ils explicitent les mots-clé en les reprenant et les développant. Chaque paragraphe correspond à une idée. Un paragraphe peut, lui-aussi, être structuré et sémantique : si vous devez énumérer des choses, utilisez les listes à puces ou numérotées, n’hésitez pas non-plus à utiliser du gras pour renforcer la structure visuelle de votre texte, la lisibilité et la clarté s’en retrouvera améliorée.

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours

Il est préférable de limiter ses articles en longueur. Un article trop long aura pour effet de décourager le lecteur. Il sera aussi fort peu probable qu’un article trop long sera lu dans son entièreté. N’hésitez pas à illustrer vos propos à l’aide d’images qui en plus de formuler clairement les choses permettra d’égayer votre mise en page.

Ciblez votre public

Un public, on l’aime, c’est notre ami. Le ton utilisé doit être en adéquation avec le public qui vous suit. Un public institutionnel ou scientifique préfèrera un langage et un vocabulaire précis, tandis qu’un public plus informel permettra plus de latitude quand au ton employé.

Source : Ecrire sur le web: best practices rédactionnelles

Publicités

Insérer un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s